Les mesures de distanciation sociale ont eu un impact immédiat sur le recrutement, en limitant ou en faisant évoluer les rencontres en face à face entre les candidats et les recruteurs. Ce nouveau paysage social a ainsi profondément modifié les process de recrutement dans les entreprises.

Comment le recours massif au distanciel fait-il évoluer la gestion des opportunités professionnelles pour les entreprises et pour les candidats ? Les entreprises pourront-elles toucher plus de candidats et réduire leurs coûts de recrutement ? Quel est l’impact sur les talents ? Les candidats parviennent-il à se projeter dans ces opportunités dans ce contexte « tout digital » ?

PLUS D’INTERACTIONS CANDIDATS ET ENTREPRISES

Avant le COVID, quelques entreprises, parmi les plus « digitales » utilisaient les outils à distance pour initier les premiers contacts avec les candidats. La pandémie a fortement accéléré leur adoption par tous types d’entreprises, quelle que soit leur taille et leur culture initiale. Les grands groupes en particulier investissent de plus en plus dans des plateformes telles que Glassdoor, LinkedIn et même Instagram pour améliorer la qualité des échanges avec les candidats. La pratique de l’entretien en visio, autrefois parent pauvre de l’entretien traditionnel « en face à face », a désormais été adoubée, en interne comme pour les cabinets de recrutements qui travaillent pour eux. 

Les startups et les entreprises de la tech, pionnières de cette pratique, ne sont donc plus les seules à avoir pris le parti du recrutement digital : toutes les entreprises s’y sont adaptées en une temps record. Selon une étude menée par Jobvite en avril 2020, 84% des recruteurs ont fait évoluer leurs process pour optimiser le recrutement à distance et 80% ont recours aux interviews vidéo.

Ce modèle de communication direct, facilité par les outils, permet côté recruteur d’entretenir et d’animer les viviers de profils. Selon Jobvite, 58% des entreprises utilisent désormais les réseaux sociaux comme Linkedin, Facebook et Instagram pour se connecter avec des candidats potentiels et plus de la moitié d’entre eux ont augmenté leurs communications dans les réseaux sociaux sur les postes qu’ils ont à pourvoir.

Jobvite Reemind

Pour tirer parti de cette nouvelle configuration du marché de l’emploi, les candidats ont désormais plus d’opportunités en ligne. Les plateformes telles que LinkedIn ne servent plus uniquement à afficher un CV, mais offrent également la possibilité d’initier des contacts, de postuler et lancer des processus de recrutement avec les entreprises. 

PLUS D’EFFICACITÉ DANS LES PROCESSUS DE RECRUTEMENT

L’accélération de l’usage d’outils digitaux, leur optimisation progressive et les nouvelles fonctionnalités qu’ils offrent, permettent aux entreprises de se décharger d’une partie des tâches chronophages du recrutement en automatisant certains process. La sélection des candidatures et la planification des étapes du recrutement, en particulier, sont de plus en plus automatisées. Les solutions exploitant la data aident les employeurs à analyser les critères les plus importants afin de mieux cibler les compétences et piloter leurs campagnes de recrutement. Le besoin accru de data pour les RH se confirme et sera un enjeu majeur pour la plupart des entreprises en 2020 : selon l’étude 2020 de Linkedin sur les tendances mondiales du recrutement, pour 73% des recruteurs les données RH deviendront une priorité majeure de leur entreprise dans les 5 prochaines années.

Les entreprises ont ainsi la possibilité de cibler plus de candidats de qualité en moins de temps, et cette efficacité accrue profite autant aux employeurs qu’aux candidats. Grâce à l’IA proposée sur les plateformes de recrutement, les candidats peuvent filtrer plus efficacement les postes et les entreprises qui leur correspondent le mieux et être en contact et générer plus d’opportunités pertinentes pour nourrir leur carrière.

L’HISTOIRE PROFESSIONNELLE DES CANDIDATS, UN AVANTAGE CONCURRENTIEL

Les candidats sont également évalués sur leur « pitch elevator » personnel : les recruteurs valorisent désormais autant les parcours, les réalisations que la capacité à orchestrer un « professional branding » structuré et cohérent sur le digital. Pour être identifiables et susciter des opportunités, les candidats disposent de plateformes sociales efficaces pour élaborer une stratégie de contenus en complément de leur CV, et optimiser la visibilité de leurs compétences. Les recommandations, les interventions, les articles ou les projets mettant en avant une expertise sont autant d’informations pour les recruteurs, qui les analysent de plus en plus systématiquement pour évaluer un profil à contacter ou un candidat. Il ne s’agit plus seulement d’avoir des capacités pour un poste, mais d’être attractif pour une entreprise. Ainsi, construire sa légende professionnelle est un enjeu de compétitivité qui ouvre des perspectives particulièrement intéressantes.

L’ÉLARGISSEMENT DU PÉRIMÈTRE GÉOGRAPHIQUE DES RECRUTEMENTS

Un avantage considérable du recrutement digital est d’ouvrir le rayonnement des entreprises comme des talents et de leur donner une portée géographique plus large, ce qui aboutit naturellement à un plus gros volume d’opportunités accessibles. Les outils en ligne offrent un éventail d’options, un gain de temps et d’argent permettant de limiter les déplacements. Les opportunités professionnelles ne sont plus liées à l’endroit où vous vous trouvez, mais à l’endroit où vous voulez être.

MAITRISER LA COMMUNICATION À DISTANCE, UN ENJEU POUR LES CANDIDATS… QUELQUES CONSEILS DE REEMIND !

La visioconférence étant devenue la nouvelle norme, la plupart des candidats sont désormais habitués à l’exercice dans un contexte de télétravail généralisé.

Toutefois, l’enjeu d’un entretien vidéo est très différent d’une réunion d’équipe, ou d’une réunion de travail. Pour le réussir il est important de bien maîtriser les codes de communication spécifiques qui ont émergé pour ce type de format ainsi que son langage corporel.

 

Chez Reemind, les entretiens à distance sont pratiqués depuis longtemps, notamment pour les postes internationaux ou en région, il y a donc peu d’écart qualitatif avec un entretien physique dans un processus de sélection, sauf si le candidat néglige les bonnes pratiques de l’entretien vidéo.

Découvrez 5 bonnes pratiques pour réussir un entretien vidéo.

Recrutement virtuel Reemind

Les candidats doivent également s’attendre à interagir virtuellement avec des plateformes basées sur l’IA telles que des chatbots ou des logiciels intelligents au comportement quasi humain. Ces outils permettent de filtrer les candidats, de faire des tests de compétences, de personnalité, de réaliser des entretiens en différé… Cette présélection automatisée semble se dessiner de plus en plus sûrement dans les outils RH et rencontrer l’adhésion des candidats. Selon une étude réalisée au 1er semestre 2020 par Easyrecrue, 83% des candidats ont une image positive et innovante des entreprises qui utilisent des solutions de recrutement à distance.

 

La pandémie COVID-19 laissera ainsi des impacts durables sur la façon dont les candidats se font connaître et se connectent avec les employeurs. Si les mesures de distanciation sociale peuvent éventuellement se relâcher, le recrutement virtuel devrait, lui, s’inscrire dans la durée.

Published on 22 septembre 2020